Le système céramique est une solution esthétique totalement conforme aux exigences de qualité en vigueur dans le marché du bâtiment d’aujourd’hui.

Top 3 des avantages d’avoir un récupérateur d’eau chez soi

L’eau est une ressource précieuse et vitale pour notre survie et celle de la planète. Notre consommation d’eau devient de plus en plus importante au fil du temps. Il est alors primordial de faire une récupération des eaux de pluie à l’aide d’un récupérateur d’eau. C’est une solution très pratique pour avoir en permanence de l’eau pour arroser son potager ou encore laver sa voiture, le but étant d’éviter le gaspillage. Définition, avantages et entretien, voici tout ce qu’il faut savoir sur un recuperateur d eau.

Qu’est-ce qu’un récupérateur d’eau ?

Un récupérateur d’eau est un genre de cuve à grande capacité, servant de collecteur pour les eaux pluviales. C’est une installation qui est le plus souvent directement reliée à une gouttière. L’eau non potable récupérée peut servir pour l’arrosage du jardin, le lavage de voiture ou pour d’autres besoins en eau.

Les récupérateurs d’eau sont constitués par des filtres permettant de débarrasser des dépôts de salissures, conservant l’état de l’eau. Certains relient le dispositif à une pompe électronique pour faciliter l’alimentation des sanitaires ou l’arrosage automatique des potagers.

Participant à l’économie de l’eau, le recuperateur d eau est un incontournable dans un habitat moderne écolo.

Les avantages d’un récupérateur d’eau

Il existe sur le marché deux types de recuperateur d eau à contenance variée : en cuve enterrée ou en cuve hors-sol. Quel que soit le modèle, la cuve de récupération d’eau peut toujours se relier aux gouttières avec un système de filtration de feuilles mortes, de pierres et des impuretés en tout genre.

L’outil présent d’énormes atouts des plus indéniables dans une maison.

jardin

 

Obtenir de l’eau supplémentaire

L’eau est une ressource rare. Si vous habitez dans une région fortement pluvieuse, avoir un récupérateur d’eau va vous permettre de disposer d’une eau en plus de celle émanent du robinet.

En cas de pénurie ou de sècheresse, il est possible de trouver une solution pour la purification de l’eau, afin de pouvoir en faire un usage alimentaire.

Ces citernes sont des dispositifs de stockage permettant d’exploiter l’eau supplémentaire plus tard selon les besoins.

Idéal pour arroser son jardin

Bien que l’eau soit non potable, elle sera parfaitement adaptée pour les besoins secondaires : irrigation, lavage de toilettes ou arrosage. Les nappes phréatiques sont alors sollicitées.

Rien de tel qu’une eau de pluie non calcaire pour faire pousser des légumes et des fruits de toutes sortes. Contenant du chlore, l’eau des robinets n’est pas tout à fait adaptée pour un potager ou les fleurs d’un jardin.

Economiser un peu d’argent

Le prix de l’eau ne cesse d’augmenter d’année en année, haussant par la même occasion la facture. Et pourtant, nos besoins en eau ne sont pas pour autant réduits.

La possibilité de récupérer les eaux de précipitations gratuitement est une solution très économique, pouvant vous faire économiser une fortune sur le long terme.

Récupérer les eaux pluviales à l’aide d’une cuve de rétention d’eau est un geste écologique des plus considérables.

Que se passe-t-il lorsque le baril de pluie est plein ?

En fonction de la région, un bassin de récupération d’eau peut récupérer près de 600 litres d’eau par mètre carré de toits tous les ans. Ce n’est pas bien compliqué de mesurer le volume d’eau récupérée par vos équipements de récupération.

Il est important de prévoir un trop plein lorsque la cuve est pleine, pour le relier aux réseaux d’eaux pluviales. Certains optent pour un interrupteur manuel pour éviter à la cuve de récupération d’être trop remplie.

Les barils de pluies attirent-ils les moustiques ?

Eh oui, si le bac à eau n’est pas muni de couvercles, les moustiques peuvent y déposer leurs larves. Lors de l’achat d’un système de récupération d’eau, il est indispensable d’opter pour les modèles avec couvercles.

Sinon, d’autres solutions sont également efficaces :

  • Prévoir un couvercle ou un grillage anti-moustique ;
  • Mettre des poissons rouges dans la cuve de récupération, à changer d’habitat en hiver pour éviter que vos poissons ne gèlent ;
  • Utiliser un larvicide biologique à dénicher dans les magasins de jardineries.

recuperateur d'eau

 

Comment entretenir un récupérateur d’eau ?

Les résidus se saletés peuvent s’accumuler au fond de la cuve de stockage au bout d’un certain temps, pouvant provoquer le bouchage des filtres. L’eau ne sera plus assez propre, amenant des risques de maladies.

Pour entretenir une cuve hors-sol, il est important de la vidanger au moins une fois en un an pour la nettoyer avec minutie. L’état de la pompe est à vérifier et les dispositifs de filtration sont à nettoyer avec.

Afin de garantir un procédé de nettoyage dans les normes, il est conseillé de solliciter les services d’un professionnel et expérimenté. Pour un jardinage écologique et plus économique, découvrez la grelinette : en savoir plus .