Le système céramique est une solution esthétique totalement conforme aux exigences de qualité en vigueur dans le marché du bâtiment d’aujourd’hui.

Le CITE, qu’est-ce que c’est ?

Sommaire

Le CITE ou Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique est une aide fiscale dont vous pouvez bénéficier dès lors que vous réalisez des travaux de rénovation énergétique dans votre habitation principale.

 

Celui-ci remplace le Crédit d’Impôt Développement Durable (CIDD) pour les dépenses réalisées depuis septembre 2014, avec un champ de travaux plus vaste et un taux de réduction d’impôt plus élevé.

 

Plus besoin de réaliser « un bouquet de travaux » : vous pouvez bénéficier de l’aide même si vous ne réalisez qu’une seule opération

 

Plus de plafond de revenu fiscal de référence : vous êtes éligible au CITE quels que soient vos revenus

 

Un taux unique de réduction d’impôt : 30% des dépenses engagées sur les lots énergétiques. Les dépenses sont plafonnées sur 5 années consécutives, à 8000 euros pour une personne seule, 16 000 euros pour un couple plus 400 euros par personne à charge. Les dépenses éligibles n’incluent pas les coûts de pose, à l’exception de l’isolation des parois opaques (avec un plafond de 100 € TTC par m² dans le cas d’une isolation par l’intérieur et de 150 € TTC par m² pour l’isolation par l’extérieur)

 

Ce crédit d’impôt est désormais compatible avec l’installation de bornes de recharge de véhicules électriques ou encore de compteurs individuels d’eau chaude et chauffage dans les copropriétés, et avec l’installation de chaudières hybrides.

 

Bénéficier du CITE : les quelques points à vérifier

 

Les travaux doivent être réalisés par des professionnels qualifiés RGE

 

Vous devez être fiscalement domicilié en France

 

Le logement doit être votre résidence principale et être achevé depuis plus de 2 ans

 

NB : « Les propriétaires bailleurs ne sont pas éligibles au crédit d’impôt pour la transition énergétique. Ils peuvent cependant déduire les dépenses de travaux de leur revenu foncier. »

 

Concrètement, quels travaux pouvez-vous défiscaliser avec le CITE ?

 

Les équipements éligibles au CITE sont les suivants, sous réserve de répondre à certains critères en termes de performances énergétiques :

 

Les chaudières à condensation à gaz et à granulés de bois (les chaudières à condensation fioul sont sorties du dispositif depuis le 27 septembre 2017, le CITE reste éligible pour ces dernières sur présentation d’un devis antérieur à cette date accompagnée du versement d’un acompte)

 

Les chaudières à micro cogénération gaz

 

Les chaudières hybrides

 

Les équipements de production d’énergie (utilisant une source d’énergie renouvelable)

 

Les équipements d’eau chaude sanitaire ayant recours à une énergie renouvelable

 

Les bornes de recharge de véhicules électriques

 

Les équipements de protection des parois contre les rayonnements solaires

 

Les compteurs individuels d’eau chaude ou de chauffage dans les copropriétés

 

Les équipements de raccordement aux réseaux de froid renouvelable ou de récupération

 

Les équipements ou matériels permettant d’optimiser la ventilation naturelle

 

Le Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique : compatible avec d’autres aides ?

 

Autre bonne nouvelle, depuis le 1er mars 2016, le CITE est cumulable avec d’autres aides à la rénovation énergétique, telles que la TVA à 5,5%, l’Eco-Ptz, les CEE, les subventions de l’Anah, les aides régionales, départementales et locales.

 

Important : le montant de ces aides est à déduire du montant des travaux que vous défiscaliserez dans le cadre du CITE.

 

Et en termes de démarches administratives, comment ça se passe ?

 

L’opération est très simple : il vous suffit de renseigner le montant des dépenses éligibles au CITE sur votre déclaration d’impôt (cases 7AA à 7BL page 1 de la déclaration n° 2042 QE).

 

Pour rappel, à l’exception des travaux d’isolation thermique des murs, les dépenses éligibles au CITE n’incluent pas la main d’œuvre et le déplacement, seul le coût des équipements est concerné.

 

N’oubliez pas de conserver précieusement les factures des travaux réalisés avec sur celles-ci :

  1. L’adresse où les travaux ont été réalisés
  2. Le type de travaux réalisé
  3. Les indications des équipements/matériaux utilisés : nom, indicateurs de performances, prix
  4. La date des transactions

Nb : Sans ces documents, vous risquez un redressement fiscal. Si vous faites votre déclaration fiscale en ligne, il n’est pas nécessaire d’envoyer de justificatifs. Par contre, l’administration fiscale peut éventuellement vous les demander.

 

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Les choix de nos lecteurs

Quels_sont_les_leaders_du_marché_dans_les_films_pour_covering_auto_?
Quels sont les leaders du marché dans les films pour covering auto ?
Comment_trouver_le_meilleur_plombier_à_Neuchâtel_?
Comment trouver le meilleur plombier à Neuchâtel ?
Pourquoi_les_professionnels_doivent_ils_investir_dans_des_panneaux_solaires_?
Pourquoi les professionnels doivent-ils investir dans des panneaux solaires ?
Les_bienfaits_d_un_matelas_à_mémoire_de_forme_sur_le_bien_être
Les bienfaits d'un matelas à mémoire de forme sur le bien-être
d0f443ac-6899-4746-9d09-1c7463a5d2b3
Comment la technologie verte peut-elle améliorer l'efficacité énergétique des bâtiments ?
Conseils_d_experts_pour_le_raccordement_électrique_de_votre_piscine
Conseils d'experts pour le raccordement électrique de votre piscine
Comment_mesurer_avec_précision_pour_des_rideaux_sur_mesure_?_Un_guide_complet
Comment mesurer avec précision pour des rideaux sur mesure ? Un guide complet
873926ac-7ff6-453f-9dd2-8e3757119367
Poêle à bois : planifiez l'achat de bois en été !
Les_avantages_des_maisons_créées_sur_plan
Les avantages des maisons créées sur plan
Comment_choisir_le_système_de_chauffage_adéquat ?
Comment choisir le système de chauffage adéquat ?