Le système céramique est une solution esthétique totalement conforme aux exigences de qualité en vigueur dans le marché du bâtiment d’aujourd’hui.

Génie climatique : Pourquoi nous devons régir le génie climatique

Sommaire

Nous pouvons et devons régir le génie climatique

Le mois dernier, l’Organisation météorologique mondiale a annoncé une étape tragique. Les concentrations moyennes de dioxyde de carbone dans l’atmosphère ont dépassé 400 parties par million en 2016. Ce niveau s’est produit pour la dernière fois il y a 3 millions d’années, lorsque les températures étaient de 2 à 3 °C plus élevées et le niveau de la mer de 10 à 20 mètres plus haut.

Si les stratégies de réduction des émissions, d’énergie plus propre et de recours accru à la capture, l’utilisation et la séquestration du carbone ne sont pas adoptées immédiatement, la dernière stratégie sera l’ingénierie climatique : des tentatives ambitieuses pour éclaircir les nuages afin de renvoyer plus de chaleur dans l’espace ou des tentatives pour imiter le refroidissement causé par les grandes éruptions volcaniques. Beaucoup craignent que, lorsque les dirigeants mondiaux auront enfin pris conscience du danger du changement climatique, ils se lanceront dans des projets d’ingénierie sans aucune base de preuve, risquant ainsi de subir des effets secondaires d’une ampleur inconnue.

À l’heure actuelle, les recherches qui permettraient de prédire les effets des mesures d’atténuation ne sont pas financées ou sont interdites. Pour aller de l’avant, nous avons besoin d’un mode de gouvernance des projets d’ingénierie climatique qui comprenne la surveillance, la réglementation et l’application. Je pense que le protocole de Montréal, que mes collègues du monde entier et moi-même avons contribué à élaborer pour préserver la couche d’ozone protectrice de la Terre, pourrait être élargi pour apaiser les inquiétudes et orienter les recherches pertinentes.

De nombreux scientifiques, décideurs politiques et militants craignent à juste titre que les tentatives d’ingénierie climatique n’aggravent la situation. L’idée d’un « sauvetage climatique » a souvent été rejetée par crainte qu’elle n’affaiblisse l’ambition de réduire les émissions. Les expériences actuellement à l’étude sont de petite envergure ou sont financées par des philanthropes sans responsabilité publique ni autre contrôle. Un essai sur le terrain très médiatisé – qui proposait d’injecter de l’eau dans l’atmosphère au moyen d’un tuyau d’un kilomètre de long suspendu à un ballon – a été annulé en 2012, en partie en raison de l’absence de règles sur la manière de procéder. Les institutions universitaires ne sont pas prêtes à élaborer des politiques ou à évaluer des stratégies, et aucune n’a le statut nécessaire pour convaincre les dirigeants mondiaux de suivre ses conseils.

En revanche, l’infrastructure du protocole de Montréal a permis de coordonner les actions des gouvernements et d’obtenir des succès : 99 % des substances appauvrissant la couche d’ozone fabriquées ont maintenant été éliminées ; le chlore et le brome diminuent dans la stratosphère ; les scientifiques rapportent les premiers signes de guérison de la couche d’ozone ; et la plupart des enquêtes scientifiques estiment que la situation se rétablira d’ici le milieu du siècle.

Dans les années 1970, les chimistes et les spécialistes de l’atmosphère ont averti que les produits chimiques industriels tels que les chlorofluorocarbones (CFC) risquaient de mettre en danger la couche d’ozone et d’agir comme de puissants gaz à effet de serre. Le trou dans la couche d’ozone, imprévu à l’époque par les scientifiques, a été signalé en 1985, mais même lorsque le protocole a été signé en 1987, les CFC n’avaient pas été définitivement liés à l’appauvrissement de l’ozone dans l’atmosphère. Les gens craignaient que des domaines cruciaux tels que la médecine, la protection contre les incendies, l’aérospatiale et l’électronique ne souffrent si ces produits chimiques étaient interdits. On craignait également que les technologies remplaçant les CFC soient moins efficaces sur le plan énergétique et utilisent des gaz à effet de serre, et contribuent ainsi au changement climatique.

Le protocole de Montréal a appliqué le « principe de précaution » pour justifier une action avant qu’un consensus scientifique et technique complet n’ait été atteint – et il n’était pas le seul. La loi américaine sur la pureté de l’air de 1977 a également adopté la position selon laquelle « aucune preuve concluante … mais une attente raisonnable » d’effets nocifs est suffisante pour justifier une action.

Les scientifiques ne savent pas encore quelles pourraient être les conséquences néfastes de l’ingénierie climatique, mais ils peuvent convenir que celles d’un changement climatique incontrôlé seraient catastrophiques et peut-être irréversibles.

Au cours de mes 40 années de travail dans le domaine de la protection de l’ozone, il y a eu des moments où les préoccupations commerciales ou les craintes d’effets néfastes sur l’environnement ont failli faire dérailler les travaux. J’ai appris à surveiller attentivement les signes de nouvelles objections ou d’obstruction, et à résoudre de manière proactive les incertitudes à la satisfaction des parties au protocole (les 197 pays et nations signataires). Le plus souvent, cette résolution a été guidée par un trio de groupes d’évaluation – des comités permanents d’experts techniques qui évaluent les preuves scientifiques, prévoient les impacts, font des recommandations et guident les négociations.

Au cours des trois dernières décennies, les groupes d’experts ont établi une confiance suffisante pour que les pays qui ont ratifié le protocole acceptent à plusieurs reprises et à l’unanimité d’ajouter de nouvelles substances réglementées ou d’accélérer l’élimination progressive d’une substance.

Les tâches essentielles à la gestion des expériences d’ingénierie climatique font partie de l’expertise des groupes. Le groupe d’évaluation scientifique pourrait approfondir la compréhension du système atmosphérique, en particulier les modèles de modification stratosphérique ; il pourrait contribuer à préciser et à valider les méthodes d’ingénierie climatique, telles que l’utilisation d’aérosols sans sulfate ; et il pourrait élaborer des stratégies de surveillance des activités d’ingénierie climatique non déclarées. En outre, il pourrait rendre compte des expériences d’atténuation du climat et analyser la réponse de l’atmosphère. Cela pourrait servir de base à l’évaluation de propositions spécifiques telles que l’ensemencement des nuages ou l’injection de dioxyde de soufre et d’aérosols non sulfatés. Les membres des groupes d’évaluation pourraient décider d’étendre leurs attributions à l’ingénierie climatique ou, mieux encore, pourraient être guidés dans cette voie par les nations membres.

À mon avis, il serait irresponsable de ne pas étudier les projets d’ingénierie qui pourraient être la seule solution assez rapide pour éviter une catastrophe climatique.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Les choix de nos lecteurs

Quels_sont_les_leaders_du_marché_dans_les_films_pour_covering_auto_?
Quels sont les leaders du marché dans les films pour covering auto ?
Comment_trouver_le_meilleur_plombier_à_Neuchâtel_?
Comment trouver le meilleur plombier à Neuchâtel ?
Pourquoi_les_professionnels_doivent_ils_investir_dans_des_panneaux_solaires_?
Pourquoi les professionnels doivent-ils investir dans des panneaux solaires ?
Les_bienfaits_d_un_matelas_à_mémoire_de_forme_sur_le_bien_être
Les bienfaits d'un matelas à mémoire de forme sur le bien-être
d0f443ac-6899-4746-9d09-1c7463a5d2b3
Comment la technologie verte peut-elle améliorer l'efficacité énergétique des bâtiments ?
Conseils_d_experts_pour_le_raccordement_électrique_de_votre_piscine
Conseils d'experts pour le raccordement électrique de votre piscine
Comment_mesurer_avec_précision_pour_des_rideaux_sur_mesure_?_Un_guide_complet
Comment mesurer avec précision pour des rideaux sur mesure ? Un guide complet
873926ac-7ff6-453f-9dd2-8e3757119367
Poêle à bois : planifiez l'achat de bois en été !
Les_avantages_des_maisons_créées_sur_plan
Les avantages des maisons créées sur plan
Comment_choisir_le_système_de_chauffage_adéquat ?
Comment choisir le système de chauffage adéquat ?