La soudure est un secteur professionnel de plus en plus porteur en France. Utile dans la réalisation de nombreuses structures, elle requiert une grande minutie et un excellent savoir-faire. Elle expose toutefois la personne qui la pratique à d’importants risques pour sa santé, parmi lesquels des problèmes de vue, des brûlures ou des intoxications dues aux gaz.

C’est pour cette raison qu’il est impératif que le professionnel de la soudure se munisse d’un équipement de protection individuelle (EPI). Découvrez dans cet article cinq équipements absolument indispensables aux soudeurs.

La protection des mains : le gant de soudage

La soudure est un métier très technique. La manipulation du feu expose malheureusement le soudeur à des risques de brûlure. Il devient alors vital de se munir d’un gant de soudure. C’est un gant particulier qui résiste parfaitement à la chaleur de convection et de contact. Il constitue également un excellent isolant pour l’électricité.

Ce gant de protection, qui couvre la main et l’avant-bras, fait partie des équipements spécifiques pour les soudeurs et a la particularité d’être très épais. Il est bien entendu indispensable au soudeur pour éviter d’intenses brûlures en cas d’éventuels éclats de flammes.

Il existe deux types de gants de soudure. L’un est fait de croûte de cuir et le second de cuir pleine fleur. Le premier est robuste et épais. Il constitue un parfait isolant à l’électricité et résiste à tous les types de chaleur. Le seul bémol est qu’il réduit l’efficacité du travailleur en lui faisant perdre en dextérité. C’est pour cette raison qu’il existe le second type de gant, le gant en cuir pleine fleur.

Contrairement au premier, le gant en cuir pleine fleur est plus souple donc moins robuste, mais il favorise la sensation de contact. Confectionné en peau d’animaux (généralement en peau de chèvre), il permet au travailleur d’avoir un véritable contact avec l’outil et de réaliser un travail d’une extrême précision.

Le choix des gants dépend également de la méthode de soudure à pratiquer. Si les gants en croûte de cuir conviennent parfaitement pour des procédés « MIG MAG » (soudage semi-automatique sous gaz inerte et sous gaz actif), les gants en cuir pleine fleur sont quant à eux préconisés pour les procédés « TIG » (soudage à l’arc avec une électrode non fusible).

soudeur équipement de protection

L’équipement indispensable : la tenue de travail

La tenue de travail du soudeur est son vêtement quotidien. Elle doit donc être confortable et parfaitement hermétique pour protéger l’ensemble du corps du travailleur. Elle est généralement composée d’une veste, d’un pantalon et de chaussures de sécurité spécifiques.

La veste de travail d’un soudeur est une tenue conforme aux normes CE qui offre une excellente résistance aux hautes températures, aux projectiles et au feu. L’une de ses principales caractéristiques est sa poche à rabat avec bouton de fermeture, qui empêche le passage des projectiles et des matières incandescentes.

Le pantalon de travail du soudeur répond également à la norme CE. Il est relativement épais, ce qui lui permet de résister aisément à la chaleur et aux flammes. Il est composé d’un textile qui intègre des fibres synthétiques de coton. En raison de la nature particulièrement volatile des éclats de flammes, le bas des pantalons de soudure doit absolument recouvrir les chaussures de sécurité.

Les chaussures de soudure représentent l’une des pièces maîtresses de l’équipement d’un soudeur. Le métier de soudeur nécessite parfois de soulever des charges très lourdes. Le soudeur doit donc porter des chaussures qui empêchent l’enfoncement en cas de chute d’objets ou la perforation en cas de chute de métal en fusion. Elles ont bien entendu la particularité d’être imperméables, et constituent un excellent isolant à l’électricité.

Le casque de soudeur pour protéger le visage

Dans l’exécution de ses activités, le soudeur s’expose à de nombreux dangers, parmi lesquels de très fortes températures, des lumières denses ainsi que des rayons UV et IR. Bien que non perceptible à l’œil nu, l’exposition à ces lumières sans protection peut entraîner des dégâts irréversibles sur les yeux du travailleur. Il est donc nécessaire de se munir d’un casque de soudure.

Le casque de soudure est un équipement doté d’un filtre qui protège les yeux du soudeur. Il réduit l’intensité de la lumière émise afin que celle-ci soit moins néfaste pour la santé. Il existe deux types de filtres : le filtre actif et le filtre passif.

Le casque à filtrage actif recouvre la tête et le cou du travailleur. Il dispose d’un écran protecteur (LED) qui possède une capacité de filtrage très élevée. Grâce à un système électronique, l’écran ajuste la filtration à l’intensité lumineuse émise lors de la soudure. De cette façon, le casque réduit à la milliseconde près le filtrage de la soudure pour permettre au soudeur de travailler en toute quiétude.

Le casque à filtrage passif est un casque de protection doté d’un verre teinté. Contrairement au filtrage actif, il fonctionne comme une paire de lunettes de soleil qui atténue automatiquement la lumière émise. Il s’agira donc de choisir un casque en fonction de la puissance des rayons émis lors des soudures.

soudeur équipement de protection

Les protections pour l’ouïe

Bien souvent, le soudeur travaille dans un environnement extrêmement bruyant. Que ce soit sur un chantier ou dans un atelier, les coups de marteau sur la ferraille peuvent profondément impacter l’audition des travailleurs (bourdonnements, acouphènes, surdité).

Il est recommandé d’utiliser des équipements antibruit. Il peut s’agir de casque antibruit avec coques ou de simples bouchons jetables ou réutilisables. Le tout est de protéger ses oreilles des éléments pouvant émettre un nombre de décibels trop élevé. La protection auditive présente également l’avantage d’empêcher l’intrusion de matières indésirables dans les oreilles du soudeur.

Des équipements de bonne qualité

Le principal risque de la soudure est la projection de matières incandescentes. Il est donc indispensable de ne pas lésiner sur la qualité et d’utiliser exclusivement des équipements en bon état. Les raccords rapides auto-obturants avec fermeture et verrouillage automatiques permettent par exemple de réduire les risques de dérapage lorsque le soudeur souhaite couper le gaz. Ils permettent aussi de travailler efficacement en limitant au maximum les pertes de charge.

Les professionnels de la soudure ne peuvent pas se lancer dans l’activité sans s’être au préalable équipés avec le matériel de protection adéquat.